Gérer ses émotions paralysantes avec la méthode TIPI

 

L’émotion peut parfois être hyper envahissante. Tellement envahissante qu’elle nous paralyse : angoisse, stress, procrastination, pleurs, colères, …. Toutes ces émotions que l’on trouve désagréables ne sont pas négatives. Elles sont là pour nous protéger. N’oublions pas que le siège de l’émotion se trouve dans la partie la plus intelligente de notre cerveau (le préfontal). C’est donc cette partie-là qui déclenche en quelque sorte un système d’alarme quand nous faisons fausse route.

Mais voilà parfois, notre cerveau pense nous protéger et finalement, il nous handicape. Il a mis en œuvre des stratégies de survie tellement puissantes, qu’elles sont contre-productives, puisqu’elles nous paralysent au lieu de nous permettre d’agir efficacement.

 

Afin de pouvoir agir, nous devons donc apprendre à maîtriser, à faire redescendre cette émotion trop forte.

 

Un des outils qui existe est la TIPI ou Technique d’Identification sensorielle des Peurs Inconscientes.

 

 

Il s’agit d’un exercice très simple à mettre en œuvre, il vous faut juste fermer les yeux dans un endroit calme et sécurisé pendant quelques minutes. Cet exercice peut se faire sans problème assis dans le métro, où n’importe où ailleurs …

 

 

C’est un outil d’urgence, lorsque l’émotion est là et nous paralyse, avant une épreuve, avant une réunion, avant un examen, ou n’importe quoi d’autre qui puisse nos stresser.

 

 

Le principe est de porter son attention sur les sensations physiques présentes dans son corps : « A quel endroit est-ce que je ressens ce stress ? » Est-ce une boule dans la gorge ? Est-ce un nœud au niveau du sternum ? Ou un mal au ventre … ? Une fois que vous avez identifié l’endroit où le stress s’exprime dans votre corps, alors fermez les yeux et « observez » cet endroit. Restez attentif à cet endroit du corps, ressentez, « respirez » dans cet endroit. Et laissez faire … Si vos repartez dans vos pensées angoissantes, revenez sans relâche dans votre corps observer votre douleur ou sensation désagréable. Notez comment elle évolue : est-ce qu’elle augmente puis diminue, ou est-ce qu’elle diminue tout de suite….

 

 

A un moment donné, elle disparaîtra d’elle-même. Il suffit de respirer et d’observer ce qu’il se passe dans votre corps. Cela prend souvent moins de 5 minutes.

 

 

Essayez cet exercice d’abord pour des petits stress et quand vous le maîtrisez, appliquez le pour les plus gros stress. N’hésitez pas à me partager vos expériences.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    jenny (mercredi, 26 juillet 2017 14:05)


    Emotions et Bienveillance j’ai trouvé cet excellent article de @bernard Jomard qui explique très bien comment gérer cela positivement à lire sur : http://bernard-jomard.com/2017/05/11/bienveillance-paradoxe-abilene/

  • #2

    Decours Caroline (mercredi, 26 juillet 2017 15:35)

    Merci Jenny pour ce complément.