Découvrez la Brain Ball

Depuis sa vie intra utérine, l’enfant se confronte au monde qui l’entoure au travers de ses 5 sens et de son corps. Les mouvements répétés qu’il met en œuvre depuis bien avant sa naissance lui permettent de créer des connexions neuronales et ainsi de développer son petit cerveau harmonieusement.

Le corps et le cerveau sont donc en lien de façon évidente. J’ai visionné un documentaire qui parlait d’une petite bête aquatique qui, à sa naissance, est une bête mobile avec un cerveau. Puis à un moment donné de son développement, elle se fixe sur un rocher et n’a plus besoin de se mouvoir pour vivre. A partir de ce moment, son cerveau se désagrège ! Je trouve cette histoire très parlante. Et elle m’amène à me poser cette question :

« Notre corps est-il seulement un moyen de locomotion de notre cerveau comme on pourrait le croire parfois lorsqu’on voit la place qu’on accorde au corps dans les apprentissages ? Ou bien notre corps est-il indispensable à notre développement cognitif ? ».

La réponse est évidente. Et toutes les pratiques telles que la Brain Gym, la Brain Ball et le RMT (Rhythmic Movement Traning) partent de ce principe que le corps et le cerveau ne font qu’un et qu’il ne faut pas négliger le premier au profit du second.

Pour ceux qui seraient encore un peu dubitatifs, et qui ont besoin de preuves scientifiques, les voici :

Des chercheurs de l’université d’Oxford ont prouvé en 2009, qu’un apprentissage tel que le jonglage avec plusieurs balles est capable d’améliorer de façon durable les connexions cérébrales au sein de la substance blanche et de densifier la substance grise du cerveau (je vous laisse lire l’article « Training induces changes in white-matter architecture » de Jan Scholz, Miriam C Klein, Timothy E J Behrens, Heidi Johansen-Berg dans Nature Neuroscience, 2009).

C’est pourquoi aujourd’hui j’aimerai vous parler de la pratique de la Brain Ball à laquelle je me suis formée et que j’aime particulièrement pratiquer avec les enfants. D’une part, parce que les balles fabriquent toujours des petites « étoiles » dans les yeux des enfants, d’autre part, parce qu’en plus des mouvements du corps, elle sollicite beaucoup les yeux et les oreilles ce qui la rend très complète.

Si l’on devait résumer en une phrase la Brain Ball, c’est une pratique rythmique qui développe :

- La coordination,

- La concentration,

- La coopération,

- La confiance en soi.

L’activité propose une progression à petits pas, en augmentant la difficulté tout doucement pour permettre aux enfants de ne pas se retrouver en situation d’échec et aussi de pouvoir de façon concrète observer leur progression.

Les jeux se pratiquent seul, puis à deux, puis à plus de deux.

Au départ, seul le geste et la maîtrise du mouvement est attendu, puis le mouvement est calé sur un rythme de percussions, puis sur une musique rythmée.

Plusieurs objets sont utilisés : sacs de grains, petits ballons, petites balles de rebond.

Une fois que l’enfant maîtrise le mouvement des bras et les lancés, on ajoute des petits pas rythmés, parallèlement aux lancés de balles/ballons/sacs de grains.

Enfin, pour pousser plus loin les exercices de concentration, on ajoute un code couleur aux balles que l’on passera devant soi ou derrière soi selon la couleur.

En fin de parcours, on parvient à jongler avec 3 balles ou plus !

N’hésitez pas à me contacter pour plus de renseignement sur ces ateliers.


Écrire commentaire

Commentaires : 0